Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 14:38

Monsieur,

On ne se refait pas. On a beau être empreint d'idéaux, lorsqu'il s'agit d'enjeux concernant son ego ou celui de sa descendance, on redevient vite individualiste.

Ainsi, moi par exemple, je n'ai de cesse de prôner des idées de justice et d'égalité, d'expliquer à qui veut bien l'entendre que l'éducation, la santé, la culture, l'alimentation devraient être exclues de toute considération marchande... Les démons du "bon père de famille" ont eu vite fait de me rattraper et je souhaite le "meilleur" pour mes enfants, quitte à mettre mes beaux discours dans ma poche.

Bien qu'il me reste encore quelques années de répit avant de devoir les envoyer au lycée, je me suis mis en quête d'un établissement performant pour ma progéniture. Evidemment, des critères tels que le taux de réussite et la qualité de l'encadrement ont guidé mes recherches lorsque j'épluchais les palmarès. C'est ainsi que j'ai découvert votre école, bien à tout point de vue.

J'ai lu dans la presse que vos frais de scolarité s'élèvent à 3700 euros par an, auxquels il faut ajouter 960 euros pour la cantine, ce qui nous ferait - de la seconde à la terminale - un bac à 13980 euros.

Je ne vous cache pas que, vu mes revenus actuels de musicien, l'inscription de mes enfants dans votre établissement est pour l'instant compromise. En effet, à l'âge où Jimmy Hendrix mangeaient déjà les pissenlits par la racine, je cumule difficilement le nombre de cachets requis pour pouvoir prétendre à une allocation assedic au titre de l'intermittence du spectacle. C'est pourquoi je prends les devants et me permet de vous écrire dès à présent.

En adhérant à l'association La Ravine Rousse, vous contribuerez à la réussite de mon projet. Cette association tente de réunir le budget nécessaire à la production de mon album. Une fois le disque sorti et diffusé gratuitement sur internet (et à faible prix en version "objet"), je ne désespère pas d'être enfin très largement reconnu. La célébrité peut aller très vite, et si tout se passe bien, j'aurais le temps d'accéder à un niveau de revenus honorables.

D'ici quelques années, grâce à votre coup de pouce, vous aurez le plaisir d'accueillir dans votre établissement les enfants d'une vedette de l'accordéon.

Je vous prie d'agréer, Monsieur, mes salutations distinguées.

Partager cet article

Repost 0
Published by Eric KSOURI - dans LES LETTRES
commenter cet article

commentaires

B+ 01/03/2010 17:43


Puis c'est vrai qu'il parait qu'on mesure son bonheur à celui de ses enfants ! Houhouhou je ne m'en lasse pas, vivement la prochaine !


Emilio 28/02/2010 18:41


Il n'y a de bons professeurs que ceux en qui subsiste la révolte de l'élève...
Edmond Gilliard
...l'école est donc plus une affaire de goût qu'une affaire de coût.
Emile Bringelle


Eric KSOURI 01/03/2010 18:28


Encore faut-il en avoir les moyens...