Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 18:37

Monsieur,

Il y a des images qui fondent notre imaginaire et notre vision du monde. Enfant, j'ai eu plusieurs chocs télévisuels qui ont certainement contribué à forger ma personnalité et mes à-priori. "Les méchants viennent de l'espace" et "des enfants noirs meurent de faim attaqués par des mouches" sont autant de réalités qui ont façonné mon rapport à l'étranger et au fait que je dois obligatoirement finir mon assiette et mon bout de pain à la fin du repas.

Juste à côté de Goldorak et des petits éthiopiens d'Antenne 2, une image trônait en bonne place dans mon panthéon des idées toutes faites : en Pologne, on faisait la queue devant les boulangeries. Du haut de mes 10 ans, je n'entravais rien à la situation politique des pays du bloc de l'Est, mais j'avais retenu l'essentiel : quand un journaliste voulait me faire comprendre au combien une situation était catastrophique ou une dictature détestable, on me montrait une séquence de queue devant une boulangerie.

J'ai vécu 12 ans à la Croix-Rousse, puis la vie m'a mené dans des contrées où les palmiers ne sont pas en pâte feuilletée. Récemment, je suis revenu en touriste arpenter le boulevard de la Croix-Rousse. Je ne vous cache pas mon émoi à la vue d'une longue file sur le trottoir devant votre fournil. La madeleine fût amère. Une queue devant une boulangerie... dans mon quartier !

Depuis, les questions se télescopent en moi : la Croix-Rousse a-t-elle été annexée par la Pologne ? La situation politique et économique française est-elle désastreuse au point que les gens en soient réduits à faire la queue-leu-leu pour leur pain quotidien ? Auriez-vous embauché comme serveuse la Margot de la chanson qui entre un rendu de monnaie et une baguette bien cuite en profiterait pour donner la gougoutte à son chat ? M'aurait-on manipulé enfant en me prétendant qu'une queue devant une boulangerie est un symbole fort, alors que c'est juste insignifiant, au sens que cela ne veut rien dire....

Pour mettre un terme à cette avalanche de scénarios, j'ai décidé d'établir le mien. Puisque, selon l'idéologie que l'on veut divulguer, une queue devant une boulangerie peut être tour à tour le symbole de l'échec du bloc communiste ou juste un dommage collatéral de la gentrification d'un quartier, voici ma version objective et personnelle :

Fidèle à la tradition Croix-Roussienne qui consiste à expérimenter sans cesse des modèles économiques et sociaux alternatifs au système capitaliste dominant, vous avez décidé de vendre votre pain à prix libre ou de l'échanger contre un bien ou service que vos ex-clients vous proposent. Lors de la dernière Assemblée Générale des usagers de votre fournil, il a été décidé à l'unanimité de mettre en place une caisse de solidarité pour m'aider à enfin boucler le financement de la production associative de mon disque. Ceci expliquerait l'affluence record dans votre boutique à l'occasion de ma venue sur Lyon. L'argent recueilli permettra une adhésion collective à la Ravine Rousse de tous les amateurs de bon pain du plateau de la Croix-Rousse.

Quitte à vivre dans l'illusion, autant se la fabriquer tout seul et sur mesure, non ?

Je vous prie d'agréer, Monsieur, mes salutations distinguées.

Partager cet article

Repost 0
Published by Eric KSOURI - dans LES LETTRES
commenter cet article

commentaires